(Français) Boun Ok Phansa et Boun Suang Heua


Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Boun Ok Phansa signifie la fin du carême bouddhiste et le retour aux fêtes notamment avec la fête des pirogues (Boun Suang Heua). Ces événements se déroulent généralement au mois d’octobre à la fin de la saison des pluies et des trois mois de carême bouddhiste dans l’ensemble du pays mais encore plus dans les villes et villages longeant le Mékong. Les célébrations les plus réputées ont lieux à Luang Prabang, Vientiane, Savannakhet et Champassak.

 

Le déroulement de Boun Ok Phansa

Les réjouissances commencent dès l’aube avec le « Tak Bat », l’offrande aux moines qui a lieu tous les matins au Laos. En ce jour de fête, il est bien plus fréquenté par les Laotiens. Ceux-ci auront même cuisiné des plats uniquement pour les moines en cette occasion.

Finalement, le soir, les villes sont parsemées de bougies et chandelles. Elles sont confectionnées par les habitants avec les matériaux locaux comme notamment les fleurs de bananiers. De même, de petits radeaux sont fabriqués et transportent les offrandes destinées à implorer la protection des esprits du Mékong, les « Nagas ». Ils ont l’apparence du serpent et sont les protecteurs de Vientiane, la capitale du Laos.

Le lendemain de Ok Phansa, la fête des pirogues a lieu à Vientiane où les différents villages se défient dans des courses. Ils sortent alors les bateaux gardés toute l’année à l’abri dans les temples. Ces pirogues qui peuvent transporter jusqu’à 50 personnes ont une grande valeur pour les Laotiens.

 

La fête des pirogues

La fin du carême signifie aussi la fin de 3 mois de retraite des bonzes (moines bouddhiques). C’est-à-dire la fin d’une astreinte à la méditation ainsi que l’obligation de dormir dans le temple.

Pour les Laotiens en général c’est également une période de sobriété ainsi les mariages ne sont pas organisés durant cette période. Les fêtes quant à elles doivent être limitées tout comme la consommation d’alcool.

La fête des pirogues reste toujours associée aux esprits du fleuve, les « Nagas ». Toutefois, elle est également devenue un événement social et sportif. Dans certains endroits c’est aussi un événement commercial avec l’organisation de foires. Celles-ci permettent de faire connaitre les produits du terroir, l’artisanat local, les chansons et les danses traditionnelles.

 

Les honneurs accordés aux vainqueurs des courses de pirogues et la fin de la période de jeûne font de ces événements des incontournables de la vie culturelle lao. Et donnent a Boun Ok Phansa et Boun Suang Heua une portée nationale.

 

Découvrez notre sélection de programme au Laos !